0
0
0
s2smodern

Protégez vos bâtiments des sinistres, optez pour une couvertine de qualité

 

L’augmentation des sinistres sur les chantiers

Une forte augmentation de la sinistralité dans le secteur du BTP a récemment fait l’objet d’un rapport rédigé par l’assurance des professionnels du bâtiment SMABTP (rapport du 11 octobre 2017).
Depuis la crise économique débutée en 2008, les produits non qualifiés et souvent défaillants sont de plus en plus présents dans le BTP.  C’est la résultante d’un contexte concurrentiel fort dans lequel les entreprises cherchent à limiter leurs coûts d’achat pour rester compétitives.

La SMABTP a annoncé une augmentation de 41% des sinistres entre 2008 et 2016, en dépit d’un nombre de chantiers en forte diminution sur cette période. Cette tendance est due à plusieurs facteurs : les tensions économiques liées à la crise bien sûr mais également au développement de nouvelles normes et règlementations, sismiques ou thermiques par exemple, qui ne sont pas toujours évidentes à respecter.

Ainsi la RT 2020 requiert un bilan thermique positif du bâtiment sans pour autant se montrer explicite concernant les dispositions constructives à prévoir ou le dimensionnement des produits à concevoir.

Le manque d’informations réglementaires rend alors indispensable la pose de matériels de qualité.

 

 

Le choix d’une couvertine de qualité

Le nombre de sinistres sur les couvertines représente une part considérable des dommages enregistrés, témoignant d’une utilisation de solutions inadaptées.
Ces procédés non qualifiés engendrent des dégâts irréversibles : couvertines déformées au fil du temps, arrachées par le vent, provoquant l’infiltration d’eau dans les isolants.
En conséquence, c’est toute la façade rénovée en ITE qui peut être mise en péril par le choix d’une couvertine défaillante.

Toutefois, des solutions fonctionnelles et pérennes existent (e.g. matériel livré avec notes de calcul conformes aux Eurocodes et conforme au programme RAGE *).

Enfin, dimensionnées correctement, les couvertines doivent être prescrites et budgétées dès la description du cahier des charges en retenant les arguments fondamentaux suivants :

  • la résistance au vent (conformité Eurocodes)
  • l’étanchéité en particulier sur les points singuliers
  • la limitation des ponts thermiques

 

Article sinistralité dans le btp

*Le programme RAGE (Règles de l'Art Grenelle Environnement) a pour but de mettre à jour les règles de l'art pour construire et rénover des bâtiments performants en énergie.